Chocolat, lilas, tabby, mink, sépia… Nous ne sommes pas dans un nuancier Pantone, mais bien sur les couleurs des chats, aussi appelées « robes ». Les termes sont bien spécifiques, quoique déconcertants au premier abord. D’autant plus que la classification se ramifie entre les couleurs, les dilutions et les patrons. Prenons quelques instants pour faire le point sur ce qui fait le charme unique de chaque chat ! 

Petite introduction de terminologie

La robe d’un chat est composée d’une ou plusieurs couleurs qui forment diverses combinaisons, les motifs, appelés patrons. Avec les 9 différentes couleurs et les 7 ou 8 patrons définis par le LOOF, ce sont plus de 3 500 combinaisons possibles ! Mais dans la pratique, seules quelques centaines de termes sont véritablement utilisés.

Quand on dit que son chat est unique, c’est qu’il l’est !

Pourquoi faire steriliser son chat

Les couleurs

Neuf couleurs de poils dites “de base” sont admises par le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines) français :

Noir / Black

Bleu / Blue (variations de gris)

Chocolat / Chocolate / Brown (variations du brun)

Lilas / Lilac / Lavender (beige rosé/grisé très pâle)

Cannelle / Cinnamon (brun-roux)

Fauve / Faon / Fawn (beige clair tirant sur le roux)

Roux / Rouge / Red / Ginger

Crème / Cream

Blanc / White

Bien que les termes anglo-saxons soient très employés, il est de coutume en France de garder le terme français pour les couleurs.

Ces couleurs sont strictement définies pour le colori dominant d’un chat, peu importe sa race. Grâce à la mise en place d’une nomenclature bien définie, une unification des termes a pu être mise en place par le LOOF et autres fédérations du chat. En effet, certaines robes pouvaient être définies par un nom très compliqué et alambiqué. Allons à plus de simplicité maintenant !

A noter que pour les chats Norvégiens uniquement, les couleurs “ambre” et “abricot” sont admises par le LOOF.

Selon les études statistiques entre 2003 et 2016 du LOOF, le bleu est la couleur de base la plus représentée en France pour les chats loofés, suivie de très loin par le noir, puis le blanc.

Les dilutions 

Génétiquement, chaque couleur est définie par un “locus” (localisation précise d’un gène sur un chromosome), dont les principaux sont le B, le D et le O. La combinaison, la prédominance ou la récession de chaque locus offre une gamme très large de couleur.

Une couleur est dite « diluée » quand elle apparaît plus claire que la couleur de base, bien que la nature du pigment du poil soit la même, mais d’une répartition différente dans le poil.

Ainsi, les dilutions sont les suivantes :

  • Noir dilué en Bleu
  • Chocolat dilué en Lilas
  • Cannelle dilué en Fauve/Faon
  • Roux dilué en Crème

Et en cas de doute (parce que c’est infiniment plus compliqué), notamment pour les élevages, seul un test génétique permettra de définir précisément le locus, et donc la dilution.
Parfois, la couleur des yeux, du nez et des coussinets, associés étroitement à la couleur, permettent de rompre le débat.

Les patrons

Le patron d’un chat, c’est le motif plus ou moins marqué, plus ou moins complexe de son pelage. Les 7 à 8 patrons définis par le LOOF sont les suivants : 

  • Solide : c’est un patron de couleur uniforme, sans aucune trace d’autre couleur
  • Tabby : c’est un patron marbré, tigré, rayé, tacheté, moucheté ou tiqueté. Il est décliné en 4 variétés :
      • Blotched Tabby : larges bandes marbrées formant des cercles sur les flancs, larges anneaux sur la queue et les pattes
      • Mackerel Tabby : motif tigré sur les flancs rappelant les marbrures du maquereau, anneaux plus étroits sur les pattes et la queue
      • Spotted Tabby : motif de tâches rondes, bien distinctes et individuelles, dites «spots»
      • Ticked Tabby : légères rayures à la tête, aux pattes et à la queue, le reste du corps est uniforme ou bien tiquetés de petits points
  • Colourpoint : c’est une couleur blanche avec la spécificité que les extrémités du corps (bout des pattes, queue, oreilles et masque du visage), soient plus foncées. Ces extrémités sont appelées « points » en anglais.

    La dénomination est toujours donnée en fonction de la couleur des points : Blue Point, Chocolate Tortie Point, Blue Cream Tortie Point, etc.

  • Particolore : c’est le terme pour désigner une robe bicolore avec quatre variantes selon la proportion de blanc :
      • Bicolore : 50 % de blanc et 50 % d’une autre couleur
      • Arlequin : la proportion de couleur est plus importante que le blanc,
      • Van : seules les oreilles et la queue sont colorées
      • Mitted : robe uniforme avec l’extrémité de pattes blanches, comme un gant (mitted = ganté en anglais).
  • Tricolores / Tortie : pour la présence de 3 couleurs, on distingue :
      • Écaille de tortue : mélange de noir, de brun, de roux (communément appelé tortie)
      • Calico : c’est un écaille de tortue MAIS avec du blanc
  • Mink : C’est un colourpoint “adoucit”, la couleur n’est pas tout à fait blanche et la coloration des extrémités est moins nuancée

  • Sépia : C’est un colourpoint “marqué” : la robe a une couleur plus soutenue et la coloration des extrémités est plus marquée.

Ne rentre pas dans la liste l’étrange cas du chat Lykoï à la robe Roan, mélange de poils blancs à des poils colorés, comme le noir, le roux ou le bleu, qui donne un aspect de vieux chat. Il s’agit d’une mutation génétique naturelle, ce type de robe est unique à ce chat.

Les effets, teintes ou nuances et les couleurs spéciales

Maintenant que nous avons énormément de termes en tête, nous pouvons rajouter la couche des “effets”. Il s’agit de la variation de couleur sur un poil. Ainsi, un chat peut avoir une robe avec des reflets singuliers, un aspect “perlé”.

On retient ces termes pour la variation de couleur sur un poil : 

  • Tipped : la plus grande partie du poil est claire avec une fine bande de couleur foncée à l’extrémité.
  • Chinchilla : un huitième de la longueur du poil est de couleur foncée, ce qui donne un aspect perlé à la fourrure
  • Shaded : 50% de la longueur du poil est foncé
  • Smoke (fumé) : 50 à 80 % de la longueur du poil est foncée, racines claires (surtout des nuances de gris et de noir)
  • Silver : un poil gris clair avec une extrémité foncée (= aspect argenté)
  • Agouti : le poil est strié sur toute sa longueur par des bandes de couleurs alternées

Ce Persan se caractérise par une robe Black Smoke. La base du poil est de couleur blanche ou grise, puis la longueur est de couleur noire. L’effet argenté est ici particulièrement impressionant.

Les effets permettent ainsi d’ajouter de “nouvelles couleurs”, comme le Roan ou le Cameo, mais ils participent surtout à classifier plus précisément les robes diluées, telles que le Lilas ou le Crème.

De plus, aux couleurs de base, nous pouvons ajouter des couleurs spéciales comme Ambre, Abricot, Étain, Lièvre, Sorrel, et tant d’autres : Auburn, Champagne, Zibeline etc. etc. Certaines couleurs spéciales sont uniquement associées à une seule race de chat.

Chaque pays à sa propre terminologie, bien qu’elle tende à être de plus en plus uniforme au niveau mondial. Ainsi, les mots précédents sont souvent des traductions littérales empruntés à une langue étrangère.

Pour finir

Chaque chat est unique, nous le savons bien ! Mais au-delà leur petit caractère, leur robe est un vrai trésor, exceptionnelle, surprenante. Amusez-vous à décrire votre félin à partir de cet article et vous verrez que votre matou noir peut se révéler être un Noir Smoke, ou bien que certaines rayures brunes « tabby » apparaissent lors d’une sieste au soleil =^..^=